C'est l'actu

La bonne idée de la WWF pour ramener les gamers échappés, dans la réalité de l’enjeu écologique

By 14 avril 2019 No Comments

La bonne idée de la WWF pour ramener les gamers échappés, dans la réalité de l’enjeu écologique

Ne faisant absolument pas partie de ce monde virtuel, la Cosmonette nomade qui vous écrit ne pourrait pas vous expliquer ce qu’est le jeu en ligne Fortnite (le nom n’est déjà pas très agréable à prononcer…) ni en comprendre vraiment l’intérêt.

Mais ce qu’elle sait, c’est que ce jeu est très largement apprécié et qu’il a attiré (selon Wikipédia) environ 125 millions de joueurs en moins d’un an. Cette immense communauté de gamers représente un auditoire que la WWF a repéré ; afin de transmettre le message de la triste réalité écologique. L’ONG et son sympathique panda sont entrés dans l’univers Fortnite en créant un nouveau défi : celui de ne plus utiliser de ressources naturelles pour construire, se défendre ou évoluer dans le jeu.

Car évidemment, rien n’est totalement épuisable dans ce monde virtuel ; même si l’on perd, on recommence la partie et tout réapparaît ; c’est une dimension infinie sans aucune limite de régénération. La conscience et le devoir de protéger les ressources n’ont rien à faire dans un monde comme celui-ci. Mais si l’on mélange la réalité et les enjeux pour survivre et protéger notre planète de ceux du jeu Fortnite, cela donne un défi intelligent et sensibilisateur, car au lieu de détruire et utiliser le bois, la pierre ou le métal comme s’ils n’avaient pas de valeur, l’ONG demande aux joueurs de faire le contraire, c’est à dire de ne pas y toucher. De nombreux gamers se sont prêtés au jeu, et en ont fait des vidéos explicatives avec quelques commentaires sur l’importance de la préservation des ressources terrestres.

Alors bravo à la WWF pour avoir pensé à communiquer son message, dans un milieu où les connexions faciles et irréelles ont fini par déconnecter de trop nombreux jeunes de la dure réalité future du monde qui les attend.

Écrit par CosmoNette / Via : www.presse-citron.net